Les origines

Les origines

Le style Minh Long tire son origine des plus anciennes techniques d’arts martiaux du Vietnam. Son histoire est intimement liée au développement du Bouddhisme dans ce pays. Introduit dès le début de l’ère chrétienne par des navigateurs indiens, ce n’est qu’au Xème siècle (i.e au moment de la libération de l’occupation chinoise, que l’École Thien (ou Zen pour les Japonais) prit son essor. Contrairement à ce qui se pratiquait en Chine (et en particulier dans le fameux Temple de Shaolin) l’organisation des Temples n’incluait pas obligatoirement l’enseignement des arts martiaux. Cet enseignement était cependant systématiquement prodigué aux moines-gardes et aux missionnaires (les routes de l’époque étaient fort peu sûres). De nombreuses Écoles d’arts martiaux, se structurèrent à cette époque.

Au XIV ème siècle, le changement dynastique et l’adoption du Confucianisme comme doctrine officielle de l’État entraîna la persécution du bouddhisme Thien. De plus, les écoles d’arts martiaux qui lui étaient liées furent considérées comme dangereuses par le pouvoir et interdites. Les disciples se dispersèrent alors dans tout le pays fuyant les persécutions. Cet épisode marqua le début d’une nouvelle pratique, clandestine celle-là. Cependant, bien que séparés, les anciens disciples s’organisèrent néanmoins en sociétés secrètes, et adoptèrent le nom générique de Hoang (qui signifie jaune). Ces diverses Écoles Hoang perpétuèrent l’enseignement martial jusqu’à nos jours. Le style Minh Long est directement issu des Hoang de la ville de Lang-Son dans le nord du Vietnam